Recettes et accords

Les accords mets – vins:
Une association entre un met et un vin ne vise en principe qu’un seul but: l’harmonie dans le plaisir.
Pour y parvenir, le met et le vin doivent se respecter mais aussi se valoriser mutuellement.
En quelques mots, on associera un met léger avec un vin souple et gouleyant, un met raffiné avec un vin délicat, un met corsé et épicé avec un vin puissant.
Cependant, il nous semble tout aussi indispensable de tenir compte du contexte dans lequel se déroulera le repas, l’époque de l’année, les convives et d’une foule de critères  dont les préférences culinaires et vineuses des convives ne sont pas les moindres.

Les grands classiques…
L’ association régionale: c’est une des plus naturelles, des plus usitées…
Bien souvent, c’est un retour aux sources de la gastronomie locale avec des produits classiques.

L’association des produits semblables: les grands classiques…
Le but évident est de servir un vin sur un plat possédant des caractéristiques identiques.
Evidente limite à ces mariages: la saturation voire l’écoeurement

L’association des contrastes: les plus à la mode mais aussi les plus intéressantes…
La recherche majeure est ici la complémentarité.
Il est connu que la saveur sucrée s’équilibre avec l’acidité ou l’amertume.
En principe d’ailleurs, un des talents majeurs d’un bon cuisinier est d’en jouer dans l’assiette proposée.
C’est la base classique des mariages de sauces aigres – douces ou de plats salés – sucrés.

Les Apéritifs
Plus que jamais, l’apéritif est tendance. Les verrines, mini-tartines, tapas et autres élégantes cuillères gourmandes sont au programme de nombreuses rencontres.
Le bon vieil apéro accompagné de biscuits salés et de chips a fait place à des moments de convivialité gourmande qui mettent les papilles gustatives en émoi.
C’est l’instant privilégié pour apprécier les Premières Brumes de Closiot. Vif, racé et moyennement riche en sucre, il excelle par son élégance et son équilibre.
– Cake Abricot-Chorizo
– Soupe apéritive aux arômes asiatiques

Les Entrées
Les possibilités sont quasi sans limites. Froides ou chaudes, elles peuvent aller de l’éternelle et emblématique tranche de foie gras mi-cuit aux noix de Saint-Jacques en nage.
Toute l’originalité du cuisinier prend ici son importance. On pourra s’en rendre compte à la lecture des diverses recettes qui ne manqueront pas d’émoustiller vos papilles.
– Croustillants de Saumon parfumés aux herbes
– Gaspacho Andalou
– Tarte tiède au Roquefort

– Tartare de Saumon Fumé mariné au Sauternes

Les Plats
Crustacés, poissons, viandes, légumes sont à la fête. Le talent du cuisinier réside dans l’art d’harmoniser les produits. Bien entendu, selon les origines culturelles et régionales, les recettes prendront ici toute leur diversité mais aussi leur richesse. Comme pour les entrées, le principe d’associer des produits solides à un vin déterminé donne tout son sens à la curiosité gastronomique.
Les châteaux Camperos et Closiot mais aussi la cuvée Passion de Closiot sont des sources de réflexion quasi inépuisables…
– Curry au Blanc de Poulet
– Dos de Cabillaud sur lit d’Abricots rôtis
– Pastilla de blanc de volaille, poire et miel
– Rable de Lapin au Sauternes

Les Fromages et Pains
En France comme à l’étranger, on l’oublie trop souvent, la richesse de la production fromagère est immense. Hélas, les habitudes tiennent souvent lieu de vérités établies mais les gastronomes et les jeunes osent bousculer les habitudes et innover dans l’art de l’association. Les pâtes molles à croûte lavée, les pâtes fraîches, les pâtes pressées cuites et non cuites mais aussi et surtout les pâtes persillées sont à la fête avec nos liquoreux puissants, épicés et riches.
Pour l’accompagnement, privilégier les pains rustiques, aux céréales mais aussi les pains aux raisins, au figues ou aux noix notamment.

Les Desserts
Fruités, secs ou lactés, ils appellent des vins moelleux. Cependant, l’équilibre est encore plus primordial qu’ailleurs. Privilégier donc la vivacité et l’élégance d’un vin jeune à la richesse et à l’élevage boisé dominant d’un vin d’un certain âge.
Et si finalement, vous  » osiez  » un repas uniquement aux  Sauternes avec des vins de conception différentes…
En démarrant à l’apéritif avec les Premières Brumes de Closiot jusqu’à  la Passion de Closiot que vous apprécierez à l’issue du repas avec, pour les amateurs, un havane de bonne souche. Un pur régal pour hédoniste éclairé ou gourmand invétéré.

– Crème glacée au Sauternes – Abricot et flan à la lavande
– Galette des Rois

– Granité de Pastèques et salade de Melon

Partager cet article :
  • Twitter
  • Facebook
  • del.icio.us
  • Digg
  • Google Bookmarks
  • Yahoo! Buzz
  • Print