Journal des Vendanges 11 octobre 2011

Allan à Closiot

Le ciel bleu et les couleurs du feuillage attirent les artistes. Tel, Allan Stephens www.allan-stephens.com

11 Octobre… Les vacances… Alors que ces vingt dernières années, à cette époque, nous vendangions tout azimut, cette année, nous sommes presqu’en vacances… Et ce, depuis le 30 septembre… C’est dire le côté miraculeux et historique de ce millésime unique…
Mis à part, la trie sanitaire indispensable cette année pour préserver les raisins non atteint par la pourriture aigre, deux tries ont été nécessaires pour rentrer les faibles volumes récoltés.
Incroyable mais vrai…
Les teneurs en sucres ont certes atteint des sommets inégalés ( voir les articles précédents ) mais par contre les rendements sont bas à très bas ( Closiot: 14,8 hl./ha. et Camperos: 22,8 hl./ha. ). Et nous n’avons pas le droit de nous plaindre car nous connaissons des confrères qui ont atteint péniblement les 10 hl./ha., voire moins.
Pour les blancs secs, même constat avec de très petits rendements vu la pourriture aigre, 34 hl./ha.
Par contre, pour les rouges, pas de soucis puisque nous sommes à 55 hl./ha.
Notre crainte d’avoir des vinifications difficiles, vu les moûts de grande concentration, s’est heureusement estompée et tous nos lots, même les plus riches, fermentent sans difficulté majeure.
Il faut dire que l’été indien se poursuit et que les températures diurnes atteignent toujours 23 voir 25° et que les nuits, par contre, ne descendent pas en-dessous de 6°.
Une certitude en tous les cas, nous tenons un millésime unique, historique, qui au-delà des concentrations importantes présente des moûts intensément fruités et de très belles acidités…  »

Consulter tout le journal de nos vendanges

Partager cet article :
  • Twitter
  • Facebook
  • del.icio.us
  • Digg
  • Google Bookmarks
  • Yahoo! Buzz
  • Print

Laisser une réponse

*